Quatre défis courants dans la préparation des commandes en entrepôt (et comment les résoudre)

Au sein de la logistique, la préparation des commandes représente souvent plus de la moitié des coûts d’exploitation des entrepôts. Le recours continu au travail manuel contribue de manière significative aux coûts relativement élevés. Vient ensuite un appareil de levage mobile qui se fixe à un transpalette et est équipé d’un un bras de levage qui utilise l’aspiration pour saisir solidement les boîtes lourdes. Le dispositif de levage répond aux quatre principaux défis des responsables de production en ce qui concerne la préparation des commandes en entrepôt ; l’intensité de la main-d’œuvre, le gain de temps, le risque de blessure des employés et le risque d’endommager les produits.

Les toilettes ont une vie secrète. La prochaine fois que vous serez assis sur le trône, réfléchissez un instant à la manière dont il est arrivé là. Pesant environ 40 kg, il n’est pas facile de manipuler cette pièce de porcelaine depuis un magasin ou un centre de traitement de commandes jusqu’à votre plus petite pièce. Pour l’une des plus grandes chaînes de quincaillerie d’Amérique du Nord, ce problème a des implications économiques. Avec des milliers de magasins distributeurs, ils vendent un volume colossal de toilettes, emballées dans des cartons. Il faut un appareil manipulé par deux personnes pour poser le carton sur une palette et le sortir du magasin.

De deux opérateurs à un seul pour la manutention

Entre ensuite en scène, un dispositif de levage qui se fixe à un chariot de manutention ou transpalette. Il est équipé d’un bras de levage qui utilise l’aspiration pour saisiren toute sécurité les carton lourdes. L’utilisation de l’appareil est légèrement plus lente que deux personnes travaillant en équipe, mais cela permet à une personne seule de prélever les toilettes pour la livraison. La chaîne de quincaillerie commande un tel dispositif de prélèvement mobile pour chacun de ses magasins et voit un retour sur son investissement en seulement quatre mois, calculé uniquement sur la base des toilettes et de la main-d’œuvre nécessaire pour les sélectionner. Le personnel déchargé des tâches de picking est redéployé vers d’autres tâches. Travail fait – tout le monde est content.
Cette histoire est l’un des récents succès remportés par le nouveau préparateur de commandes mobile de TAWI . Mais le problème de la préparation des commandes dans la logistique moderne est beaucoup, beaucoup plus important que les humbles latrines.

‘Préparation des commandes 4.0’

De toutes les opérations d’entrepôt, la préparation des commandes est l’une des plus attendues, et est en même temps l’une des plus difficiles à automatiser. Méthodes de préparation de commandes telles que mise en lots, zonage et prélèvement par vagues ont permis de réduire le temps de préparation total nécessaire pour collecter les articles demandés, et donc d’augmenter l’efficacité. Mais bien qu’il y ait eu des tentatives et réflexions pour automatiser le processus de préparation des commandes, les systèmes de préparation manuelle des commandes sont toujours utilisés dans la pratique.

Pourtant, la préparation des commandes est un aspect clé de presque toutes les chaînes d’approvisionnement et a un effet significatif sur l’efficacité opérationnelle des entrepôts. Au sein de la logistique, la préparation des commandes représente souvent plus de la moitié des coûts d’exploitation de l’entrepôt. Le recours continu au travail manuel contribue de manière significative aux coûts relativement élevés.

Deux hommes tirant un chariot élévateur avec des palettes dans un entrepôt Deux hommes préparant des commandes dans un entrepôt

La transformation numérique signifie que les industries du monde entier sont confrontées à de nouveaux défis. Dans le domaine de la logistique, les marchandises diverses, personnalisées en masse et individualisées augmentent la complexité des chaînes d’approvisionnement. Cela complique la gestion efficace des processus logistiques, par exemple en réduisant les possibilités de manutention et d’expédition en vrac.

L’essor rapide du commerce en ligne va de pair avec des défis croissants pour la collecte. Il y a plusieurs raisons à cela, notamment :

  • Un nombre de commandes en constante augmentation
  • Attentes élevées des clients en termes de livraison rapide et sans erreur
  • Une variété croissante de produits dans les stocks
  • Commandes comprenant un nombre de plus en plus réduit d’articles
  • Rotation élevée du personnel et faible disponibilité des travailleurs

Plus les commandes sont complexes, plus les méthodes de préparation de commandes innovantes deviennent importantes. La transformation numérique de l’industrie est communément appelée « Industrie 4.0 », tandis que les développements parallèles dans le secteur de la logistique sont connus sous le nom de Logistique 4.0. En préparation de commandes, on assiste également à la mise en place de technologies pour répondre aux enjeux de la digitalisation, notamment des solutions techniques qui supportent le processus manuel de préparation de commandes. Les chercheurs appellent ces systèmes « Order Picking 4.0 ». Les systèmes de préparation de commandes basés sur des machines, dans lesquels la préparation des commandes est effectuée par des robots, restent limités dans la pratique en raison d’une flexibilité et d’une adaptabilité moindres pour la préparation de marchandises hétérogènes. Ainsi, nous pouvons raisonnablement supposer que l’humain restera un élément essentiel de la préparation de commandes 4.0, en particulier compte tenu de la tendance à la montée du commerce électronique et de l’individualisation avec des entrepôts à forte mixité et à faible volume.

Préparation des commandes en entrepôt : une solution émerge

À quoi pourrait ressembler « Order Picking 4.0 » dans la pratique ? TAWI développe des technologies de levage semi-automatisées depuis plus de 30 ans. Nous ne prétendons pas avoir toutes les réponses, mais parfois nous pouvons offrir à l’industrie de la logistique quelque chose de si simple mais ingénieux qu’il vaut la peine d’être examiné rapidement et comprendre comment cela s’est produit. La trame de fond nous parle également des défis communs auxquels sont confrontées les entreprises en matière de préparation des commandes en entrepôt.

Du prototype à la solution finale

Chez TAWI, nous sommes des spécialistes des technologies de levage par le vide, mais souvent nos solutions sont fixées à un grand portique boulonné au sol. Il y a quelques années, notre division aux États-Unis a constaté que les entreprises frappaient à sa porte à la recherche de quelque chose de nouveau pour la préparation des commandes en entrepôt. L’une de ces entreprises était une chaîne nationale de magasins vendant des articles de sport. Ils devaient prélever une variété de cartons volumineux remplis de vestes, balles, filets et autres, dispersés dans leurs entrepôts.
Pour ramasser ces cartons, il fallait conduire un transpalette jusqu’aux étagères et tirer les cartons sur une palette. Cela devait être un levage d’équipe – au moins deux personnes au travail.

« En plus du poids des articles, ils devaient atteindre l’étagère, où vous ne pouviez pas lever correctement. Donc, du point de vue des traumatismes, c’était risqué », explique Mike Lee, président de TAWI North America. « Nous avons expérimenté un transpalette électrique, une sorte de mini-chariot élévateur, sur lequel nous avons monté un de nos palonniers à ventouse, alimentant la pompe à vide à partir de la batterie du chariot élévateur. Et ça a marché ! Le client l’a beaucoup aimé. »

Mobilité et flexibilité optimales

L’idée de base était bonne, mais il a fallu beaucoup de travail pour développer un appareil de levage mobile qui pourrait s’adapter à n’importe quelle marque de chariot élévateur ou de transpalette, et qui n’avait pas besoin d’être boulonné – vous ne voulez pas transporter l’équipement de prélèvement lorsqu’il n’est pas nécessaire. Deuxièmement, une source d’alimentation indépendante était essentielle.
MOP conduit à travers l'entrepôt

« La solution était un produit autonome compatible avec n’importe quel chariot élévateur ou transpalette, alimenté par batterie, soulevant jusqu’à 80 kg, et avec un outil « Easy reach » qui s’étend dans un rack ou une étagère pour sélectionner le produit », déclare Mike . « Cela rend la machine à la fois flexible et 100 % mobile. De plus, le risque de blessures pour l’opérateur et d’endommager le produit descend pratiquement à zéro. »

Le dispositif de levage répond ainsi aux quatre principaux challenges des responsables de production concernant la préparation des commandes en entrepôt :

  1. C’est très laborieux
  2. Cela prend beaucoup de temps
  3. Le risque de blessure pour les employés est important
  4. Risque d’endommager le produit

Essentiellement, il s’agit d’une technologie éprouvée avec une mobilité et une portée accrues. Lorsque TAWI a lancé son Préparateur de commandes mobile sur le marché, plusieurs clients ont déclaré qu’ils avaient commencé à concevoir eux-mêmes quelque chose de similaire. Cela comprenait les magasins « grandes surfaces » à la périphérie des villes, mais aussi les centres de distribution en entrepôt qui desservent le marché du commerce en ligne.

« Nos systèmes de levage par le vide ne sont pas nouveaux, nous les avons inventés il y a 30 ans », déclare Mike. « Ainsi, le cœur de base du préparateur de commandes mobile est une technologie bien connue. Il est très agréable- le personnel est opérationnel après seulement une heure ou deux de formation. Et le retour sur investissement est bien meilleur que l’automatisation complète. Une semi-automatisation comme celle-ci est beaucoup moins coûteuse et beaucoup plus flexible. »

Pénuries de main-d’œuvre et avantages de la semi-automatisation

Une caractéristique de l’économie mondiale telle qu’elle émerge de la pandémie de Covid est une pénurie de travailleurs dans de nombreux pays. Les migrants sont retournés dans leur pays d’origine, les séniors ont pris une retraite anticipée et les problèmes de garde d’enfants ou de santé en ont poussé d’autres à quitter complètement le marché du travail. Les employeurs ont découvert que la disponibilité du personnel n’est pas une donnée, mais un risque commercial à atténuer. Selon le Financial Times, « une nouvelle génération de travailleurs, des manutentionnaires aux chauffeurs-livreurs, ont pris conscience de leur importance ».

Comment cela affecte-t-il la préparation des commandes ?

« Le processus de préparation des commandes dans les entrepôts demande beaucoup de main-d’œuvre, et il y avait une pénurie de manutentionnaires dans la logistique avant même la Covid », déclare Mike Lee. « Pour la plupart des entreprises à qui nous parlons, c’est un facteur clé dans leur réflexion sur les méthodes de préparation des commandes : elles n’ont pas de personnel. Certains produits nécessitent trois ou même quatre personnes pour effectuer le levage en toute sécurité – pensez aux barbecues, aux matelas ou aux canoës. La dure vérité est donc que de nombreux sites ignorent tout simplement l’aspect sécurité. »

Les magasins de détail sont partout, mais les centres de distribution se trouvent souvent dans des zones plus rurales, ce qui ajoute au problème de main-d’œuvre. Aux États-Unis par exemple, ils sont souvent situés sur de grands axes autoroutiers et regroupés, augmentant ainsi la demande de main-d’œuvre. En bref, vous ne pouvez pas limiter votre main-d’œuvre à des individus physiquement plus forts. Avec la technologie mobile de levage par le vide, non seulement vous réduisez de moitié le nombre de travailleurs dont vous avez besoin, mais vous ouvrez cette tâche à une main-d’œuvre beaucoup plus large

Une solution de levage intelligente et mobile

L’équation TAWI consiste à réduire les blessures, à augmenter la productivité et à renforcer la flexibilité du travail. Nous sommes fiers que le préparateur de commandes mobile ne se contente pas de résoudre cette équation, mais qu’il le fasse avec élégance et sécurité. La technologie est encore nouvelle sur le marché et a suscité un intérêt considérable. Aux États-Unis, par exemple, un grand détaillant de commerce électronique a récemment acheté 10 systèmes mobiles de préparation de commandes de TAWI et les pilote dans leurs centres de distribution. N’hésitez pas à contacter l’un de nos représentants pour savoir comment cette solution peut aider votre entreprise.

Contenu analogue

Open shipping container filled with various boxes that needs to be unloaded to pallets

Équipement de déchargement de conteneurs en 2024 : analyse comparative des meilleures solutions techniques

En 2022, le volume mondial d’expédition de colis s’élevait à plus de 161 milliards de colis. Il devrait grimper en flèche pour atteindre 256 milliards d’ici 2027, avec un taux de croissance annuel de 59 %. Si la perspective d’une croissance du secteur est séduisante, la réalité des entreprises est souvent bien différente. Les pressions et les attentes croissantes des acheteurs, associées à la pénurie de main-d’œuvre, rendent problématique la croissance prévue ainsi que les problèmes existants au sein du secteur. Si elle n’est pas gérée correctement, cette croissance pourrait être entravée par des goulots d’étranglement spécifiques au secteur, tels que le chargement et le déchargement des conteneurs. Dans cet article, nous avons comparé les meilleurs équipements de déchargement de conteneurs disponibles en 2024.

Lire plus

Besoin d’un complément d’information? Contactez-nous

Vous pouvez nous contacter à tout moment, nous serons heureux de vous renseigner.
Vous avez besoin d’une réponse immédiate, contactez-nous au +33 (0)139956500 (de 9.00 à 17.00)

Contactez-nous

Go to the top