Optimiser le tri et la palettisation dans l’entrepôt et la distribution

Le rythme croissant du tri et de la palettisation dans les entrepôts après la pandémie de Covid peut introduire de nouveaux risques pour la santé et la sécurité, ainsi qu’une augmentation du roulement du personnel en raison du surmenage et de l’épuisement professionnel. Ces camions et conteneurs ne cessent de rouler, remplis de produits palettisés. Vous devez donc travailler vite et travailler intelligemment. Mais peut-on automatiser le tri et la palettisation en entrepôt, et si oui, dans quelle mesure et à quel prix ?

Que vous vous tourniez vers les journaux, les magazines spécialisés ou les sites Web de logistique pour obtenir des informations, vous entendrez probablement que la pandémie de Covid a été bénéfique pour les entreprises impliquées dans le transport des marchandises vers les clients. Ceux-ci ont vu doubler, tripler, voire décupler leur demande préalable, car ils s’adressent aux personnes qui achètent en ligne pour des livraisons à domicile.
Pour les responsables des opérations d’entrepôt, cela a créé un besoin urgent d’opérateurs prêts à effectuer des tâches physiques répétitives pour charger, décharger et trier des cartons, des sacs, des barils et des colis de tous les poids et dimensions possibles. Les marchandises plus lourdes nécessitent souvent l’intervention de deux personnes, tandis que les colis plus légers doivent être déplacés à grande vitesse et fréquence. Les nouveaux défis de l’ère postpandémique posent la question : pouvons-nous faire différemment ? Et si oui, comment ?
Les contraintes de temps, les volumes élevés et le manque de personnel ne sont pas des conditions idéales pour expérimenter et changer votre façon de travailler. Mais il existe des solutions intelligentes qui peuvent faire une grande différence avec une interruption minime des processus en offrant des avantages surprenants.

Le tri et la palettisation en entrepôt sont des travaux dangereux

Les camions et conteneurs ne cessent de rouler, remplis de produits palettisés. Vous devez donc travailler vite et travailler intelligemment. Vous avez généralement trois ou quatre heures pour décharger un conteneur, alors plusieurs opérateurs montent à l’intérieur et vous transférez les marchandises dans une caisse, sur une palette ou un convoyeur. Une fois les marchandises sorties du conteneur, ces travailleurs doivent les trier et les répartir sur encore plus de palettes, afin qu’elles puissent être stockées et récupérées plus tard pour être expédiées au client final..

Trois opérateurs de la distribution trient les cartons dans des containers

Les processus d’exécution de base comme celui-ci sont encore largement manuels, en partie parce qu’ils nécessitent une combinaison complexe de mouvements. Vous devez manœuvrer les palettes, lever, placer, trier et scanner une grande variété de produits emballés souvent différemment. Ensuite, stocker et récupérer ces produits vers et depuis les racks, les placer dans une configuration finale et les déplacer dans des camions au départ. Un même élément peut être levé plusieurs fois.

« Cela affecte votre corps au fil du temps », déclare Anders Knapasjö, vice-président des pays nordiques, baltes et Allemagne pour Piab Lifting Automation Division et expert en levage haute fréquence. « À court terme, vous ne le remarquerez peut-être pas. Mais vous verrez que lorsque vous rentrez chez vous, vous vous asseyez pour dîner, et tout à coup vous ressentez les douleurs. Imaginez ce que vivent les gens qui le font depuis 10 ou 20 ans.
Pas étonnant, dit Anders, que les accidents du travail dans le secteur de la logistique soient si élevés. « C’est parce que les gens soulèvent des objets des centaines, voire des milliers de fois par jour, en se penchant et en se retournant généralement, souvent dans des positions inconfortables. Même s’il s’agit d’objets plus légers, cela a un impact inévitable sur le corps. »

Les travailleurs de la distribution trient les cartons sur un convoyeur

Nouveaux défis pour les opérations en entrepôt

L’augmentation du rythme de travail dans les entrepôts après la pandémie de Covid peut introduire de nouveaux risques pour la santé et la sécurité, ainsi qu’une augmentation du roulement du personnel en raison du surmenage et de l’épuisement professionnel. Actuellement, les employés d’entrepôt aux États-Unis, par exemple, subissent des blessures liées au travail à un taux près de deux fois supérieur à celui des autres travailleurs du secteur privé – supérieur à la construction, à l’extraction du charbon et à la plupart des industries manufacturières. Les troubles musculosquelettiques caractéristiques, provoqués par la palettisation manuelle sont responsables de plus d’un tiers de toutes les journées de travail perdues à un coût estimé à 20 milliards de dollars par an en indemnisation des accidents du travail – une somme étonnante. Les travailleuses enceintes d’un entrepôt à Memphis géré par le 3PL XPO se sont vu refuser les demandes de travaux moins pénibles et ont subi des fausses couches par la suite. Les employés des entrepôts travaillent également souvent dans des installations dont la température n’est pas contrôlée, ce qui exacerbe les risques créés par l’accélération du rythme de travail.

Coût des blessures en entrepôt :

  • Les employés des entrepôts aux États-Unis souffrent du double des taux moyens d’accidents du travail
  • Il s’agit d’un taux de blessures plus élevé que dans les mines et la construction
  • Les blessures causées par la palettisation manuelle sont à l’origine de 34 % de toutes les journées de travail perdues
  • Le coût estimé est de 20 milliards de dollars par an en compensation

Homme ou machine pour le tri et la palettisation en entrepôt ?

De toute évidence, faire en sorte qu’une machine fasse une partie ou la totalité de ce travail éreintant est logique, du moins à première vue. Mais peut-on automatiser le tri et la palettisation, et si oui, dans quelle mesure et à quel prix ? L’introduction de la robotique est une mise en œuvre complexe, et la plupart des entreprises – même les plus grandes – ne sont pas équipées pour mettre en place ces systèmes de pointe et l’adaptation réussie est rare. Les nouvelles technologies radicales nécessitent principalement des investissements coûteux dans la refonte des processus métier, la requalification des travailleurs et la transformation organisationnelle. L’investissement finira par porter ses fruits, mais la productivité et les performances en pâtiront, du moins à court terme.
Pour cette raison, les gens restent essentiels à de bons résultats commerciaux. Ce sont des personnes capables de résoudre rapidement les problèmes qui surgissent, de gérer les exceptions et d’apporter des améliorations. C’est là où vous combinez les machines et les gens, que les gains notoires peuvent être réalisés. Les responsables qui se concentrent à la fois sur les personnes et sur les techniques sont les plus susceptibles de maintenir le bon fonctionnement de leurs opérations et de récolter les bénéfices de l’automatisation. Les responsables des opérations en entrepôt recherchent donc des solutions « plug and play » : des machines qui ne sont pas physiquement trop grandes ou encombrantes, éprouvées et testées, agréables pour les opérateurs, faciles à installer et faciles à reconfigurer au fur et à mesure que les tâches changent.

Calculer le retour sur investissement de la technologie de tri et de palettisation en entrepôt

Tout projet d’automatisation plus compliqué – qui prend plus de temps, plus d’espace, plus d’expertise, plus de pièces – reçoit un « non » catégorique, car cela ralentirait les efforts pour répondre à la demande croissante. Pour chaque catégorie d’activité, qu’il s’agisse de déplacer des marchandises, de les trier, de les orienter, de les ranger, de les récupérer, les systèmes « plug-and-play » offrent un retour sur investissement bien supérieur à des installations sur mesure et à grande échelle.
La sagesse expertisée actuellement est que l’automatisation favorise les grandes organisations avec de l’argent à dépenser. Mais cela n’est pas confirmé par l’expérience. Le retour sur investissement (ROI) des machines qui facilitent le processus de tri et de palettisation peut être calculé avec un certain degré de précision.

Technologie de levage à haute fréquence

TNT (maintenant FedEx) en Suède a eu un problème. L’entreprise encourait des coûts liés aux blessures des travailleurs dues au levage manuel, avec les congés de maladie et la réadaptation associés. Le défi consistait à trouver une aide au levage qui maintenait ou augmentait la productivité tout en levant les marchandises pendant le processus de tri et de palettisation.
TNT a donc fait appel à une société indépendante, XDIN, pour mener une étude du processus de manutention manuelle existant et faire une comparaison avec l’utilisation de la technologie du levage par le vide-. Environ 15 % des colis pesaient plus de 20 kg, tandis que 75 % pesaient entre 3 et 12 kg. Le levage avait lieu toutes les 15 secondes pendant plusieurs heures par jour, cinq jours par semaine, de la hauteur d’un tapis roulant vers une caisse ou une palette, et vice-versa, avec une torsion du corps ou un virage à 180°. Toute solution mécanique devait être confortable et adaptable aux gauchers comme aux droitiers.

Réduire les blessures de plus de 40 %

Fondant son approche sur l’Institut National Américain pour la sécurité et la santé au travail, l’étude XDIN a montré que l’entreprise réduirait les blessures de plus de 40 % en utilisant une technologie de levage par le vide spécialement conçue pour la manutention de colis express. Thomas Engman, qui était alors directeur des opérations chez TNT en Suède, a déclaré que la technologie du levage par le vide a non seulement réduit les blessures du personnel, mais qu’elle n’a pas diminué la productivité.

« Les appareils d’aide à la manutention fonctionnent encore mieux que ce que nous espérions », a-t-il déclaré. « Les avantages ergonomiques impliquent également des avantages économiques en raison de la réduction des congés maladie et des coûts de réadaptation, ce qui à son tour facilitera l’attraction et le maintien en place de personnel qualifié. »

C’est l’expérience de nombreuses entreprises qui optent pour la technologie de levage par le vide à haute fréquence, déclare Anders Knapasjö, vice-président des pays Nordiques, Baltes & Allemagne pour Piab Lifting Automation Division.

« Nous en recevons des exemples chaque semaine : des clients qui prennent conscience des avantages de l’automatisation « plug-and-play » pour le processus de tri et de palettisation », déclare-t-il.

L’importance de la vitesse

En général, pour les colis sortant d’un tapis roulant dans différentes caisses ou sur palettes, la manipulation manuelle sera plus rapide qu’avec un appareil d’aide à la manutention au cours de la première heure environ. Mais à la troisième heure, la cadence de chaque méthode est la même. Après trois ou quatre heures, la machine remporte sur la personne à chaque fois car elle enlève la fatigue de l’équation et ne se fatigue jamais.

« Nous avons un outil sophistiqué pour calculer le retour sur investissement de nos clients où nous intégrons tous les paramètres sur les défis auxquels ils sont confrontés, leurs employés, leurs tarifs de colis, etc., afin que nous puissions additionner les coûts et les mettre en évidence au regard de l’investissement », dit Anders. « Mais généralement, le retour sur investissement est de 6 ou 7 mois. C’est là que ça devient intéressant pour eux. »

Optimisez le tri et la palettisation dans votre entrepôt avec des systèmes de levage haute fréquence

Les dispositifs « haute fréquence » sont conçus pour imiter la façon dont une personne travaille manuellement. Un système de levage par le vide standard nécessite de le tirer jusqu’à la palette avec les deux mains, et vous devez attendre que le vide soit libéré, ce qui prend environ une ou deux secondes. L’élévateur haute fréquence est doté d’un bouton de libération rapide de charge permettant à l’opérateur de déposer un colis avant même qu’il n’atteigne la palette. Comme cela signifie que vous pouvez trier et palettiser avec une seule personne au lieu de deux, l’impact sur les coûts est évident. Et si vous pouvez embaucher un large éventail d’employés pour faire la tâche, au lieu de jeunes sportifs exclusivement, vos problèmes d’embauche disparaissent du jour au lendemain.

« Avec l’aide d’une technologie moderne comme celle-ci, vous pouvez continuer à lever jusqu’à 83 ans et votre dos ira bien », déclare Anders.

Employé d'entrepôt utilisant un système de levage par le vide TAWI pour palettiser des cartons
Avec l’ élévateur haute fréquence de TAWI, par exemple, vous pouvez saisir et lever rapidement et facilement, d’une seule main, tandis que l’accessoire (ventouse) peut gérer la plupart des types de marchandises emballées. Cette technologie offre :

  • Traitement des colis à grande vitesse
  • Levage des cartons, des fûts, des bagages, des denrées alimentaires et plus encore
  • Prise en main par le haut ou par le côté
  • Levage d’une seule main avec manette type « joystick » agréable
  • Libération rapide pour gagner du temps
  • Ventouses personnalisées pour s’adapter à différents emballages
  • Faire pivoter les colis à 360 °

Une solution « plug-and-play » pour le tri et la palettisation en entrepôt

[intégrer]https://www.youtube.com/watch?v=TlsPtDtSY9I[/embed]

Jollyroom est la plus grande entreprise de commerce en ligne de produits pour enfants et bébés dans les pays nordiques. Comme de nombreuses entreprises de commerce en ligne, ces dernières années ont posé de nouveaux défis logistiques à l’entreprise, notamment des retards d’expédition, un stockage des commandes difficile à planifier et une augmentation des demandes des clients. Jollyroom a donc décidé qu’il fallait examiner les solutions de levage possibles pour la manutention des marchandises lourdes et volumineuses. La priorité était de minimiser les arrêts maladie et d’offrir de meilleures conditions d’ergonomie à leurs employés. Les solutions de levage par le vide de TAWI ont répondu aux exigences et ont été particulièrement appréciées en raison de leur facilité d’utilisation.

« Le même travail nécessite moins de personnel lors de l’utilisation des systèmes de levage TAWI. Au lieu d’avoir deux personnes pour soulever un article lourd, une personne utilisant le système de levage par le vide peut le gérer par elle-même », explique Niklas Blomberg, chef de projet logistique de l’entreprise à Göteborg.

Cela rend le processus de tri plus rapide et plus économique, mais surtout, il permet de soulever des marchandises jusqu’à 70 kg presque sans effort, garantissant ainsi aux employés des conditions de travail ergonomiques à long terme.

Contenu analogue

Open shipping container filled with various boxes that needs to be unloaded to pallets

Équipement de déchargement de conteneurs en 2024 : analyse comparative des meilleures solutions techniques

En 2022, le volume mondial d’expédition de colis s’élevait à plus de 161 milliards de colis. Il devrait grimper en flèche pour atteindre 256 milliards d’ici 2027, avec un taux de croissance annuel de 59 %. Si la perspective d’une croissance du secteur est séduisante, la réalité des entreprises est souvent bien différente. Les pressions et les attentes croissantes des acheteurs, associées à la pénurie de main-d’œuvre, rendent problématique la croissance prévue ainsi que les problèmes existants au sein du secteur. Si elle n’est pas gérée correctement, cette croissance pourrait être entravée par des goulots d’étranglement spécifiques au secteur, tels que le chargement et le déchargement des conteneurs. Dans cet article, nous avons comparé les meilleurs équipements de déchargement de conteneurs disponibles en 2024.

Lire plus

Besoin d’un complément d’information? Contactez-nous

Vous pouvez nous contacter à tout moment, nous serons heureux de vous renseigner.
Vous avez besoin d’une réponse immédiate, contactez-nous au +33 (0)139956500 (de 9.00 à 17.00)

Contactez-nous

Go to the top